En voiture Papillon!

Katherine était donc le point de séparation avec Julie et Tibo qui eux se dirigeaient vers le sud. Je décidai de remonter à Darwin en testant un nouveau moyen de transport : le train.

La ligne que je m’apprêtais à emprunter traverse l’Australie du Nord au Sud et répond au doux nom de « Ghan » en souvenir des dromadaires afghans amenés en Australie pour les travaux dans le désert. On peut certainement douter de l’intérêt d’une telle ligne. En effet, il est bien plus simple, rapide et même souvent moins cher de prendre le bus ou l’avion. D’ailleurs, très peu d’australiens prennent le train. Mais allez savoir ce qu’il s’est passé dans la tête des mecs de l’époque… La construction a commencé dans les années 1870 et s’est totalement achevée dans les années 1980… Autant dire que ça a pris du temps, à cause de nombre d’embûches. Par exemple, il a fallu qu’ils construisent une partie de la ligne dans une zone où personne n’avait jamais vu la pluie alors qu’il lui arrive de se pointer plutôt violemment…Ils sont fous ces australiens!

Je dois dire que je m’attendais à quelquechose d’un peu plus dépaysant. Certes, l’intérieur est bien plus classe que dans nos trains, il y a des douches, de la musique, des télés qui diffusent des vidéos, les sièges sont immenses et l’espace plus important qu’en TGV première classe. On a même parfois droit à une diffusion sonore d’explications touristiques sur la région ou la construction de la ligne.

Alors je ne sais pas si je manque d’objectivité à cause de notre réseau ferroviaire génial et de notre magnifique TGV (un peu de chauvinisme), mais il y a un défaut majeur, ça n’avance pas, le trajet m’a donc paru vraiment long (il n’y a pas les lignes électriques comme chez nous). Et puis, nous qui avons une forte tendance à l’intolérance quand il s’agit des horaires de trains, il fallait plutôt se montrer patient dans ce cas : il faut arriver au moins une heure avant le départ du train (comme à l’aéroport) et le départ a lieu avec minimum 20 minutes de retard sans la moindre annonce. En plus, ils adorent pousser la clim à fond, il faisait donc glacial, surtout lorsqu’on est habillé pour affronter la chaleur caniculaire de l’extérieur.

Bref, une expérience ceci dit agréable, à faire. Et oui, je pourrai maintenant dire que j’ai pris le Ghan mais que je suis ravie de ne pas avoir traversé l’Australie avec lui.


One response to “En voiture Papillon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :